Pourquoi parler des Compagnons

6627 1442

En lisant les articles, récits ou anecdotes relatifs à la biographie des Compagnons, on ne peut s'empêcher d'être émus par leur vie, comme s’ils étaient nos plus intimes amis, tout comme on ne peut s’empêcher d’envier leur foi et leur dévotion pour Allah ! Qui n’a jamais rêvé de passer, à leur exemple, un nombre incalculable d'heures dans l’adoration ? D'être aussi courageux qu’ils le furent face aux dangers et aux persécutions ? D’être aussi patient face à la torture ?
‘Umar ibn 'Abdullah a rapporté que le Prophète () a dit : « Les meilleurs sont ceux de ma génération, puis ceux qui les suivront et puis ceux qui les suivront. Viendra ensuite des gens qui témoigneront avant qu’on leur demande de témoigner, et prêteront serment avant qu’il ne leur soit demandé de le prêter. » [Boukhari].
La vérité, la constance, la pureté et l'éminence qui caractérisaient le Prophète Mohammed () ne pouvaient avoir d’autre résultat que de refléter une foi d'une qualité rare sur les gens qui l’entourèrent. Telle était la foi des gens qui l’avaient côtoyé et l’avait vu dans toute sa perfection et sa grâce, avaient vu sa bonté, son humanité, son dévouement envers Allah, sa noblesse et sa modestie, avaient vu toutes ses qualités et sa simplicité, sa force et sa compassion.
Ils l'ont vu et ont perçu la noblesse de ses motivations, l’inflexibilité et la constance de sa méthode ; pas un doute ne les empêcha de croire en lui et en son message. Ils n'eurent pas besoin de faire usage de leur droit à demander un miracle pour s’assurer de l’authenticité de sa prophétie et de sa mission.
Chaque nation demanda à son prophète d’accomplir un miracle pour croire en lui, à l'exception de celle des Compagnons de Mohammed (). Jamais ils ne lui dirent : « Accomplis pour nous un miracle comme preuve de ta véracité ». La raison est la suivante : Mohammed () était lui-même un miracle ! La recherche d’un autre miracle en dehors de lui, de sa personnalité et de ses principes eut été une sorte de naïveté dont ne pouvaient faire preuve des personnes aussi intelligentes, à plus forte raison après que leurs cœurs furent remplis des enseignements d’Allah et que leurs perceptions furent éclairées par la lumière divine.
La foi de cette première génération de musulmans donna à l'ensemble de l'humanité - sans distinction de religion, d’âge ou d’origine - une grande confiance qui lui donna un nouveau souffle. Après tout, ils n’étaient que des êtres humains. A la veille de la mort du Prophète (), ils n'avaient pas encore réuni toutes les caractéristiques nécessaires pour former une société. Ils se sont dispersés dans toutes les contrées et eurent des avis discordants. En tant que puissance politique, ils n'étaient qu’aux prémices de ce qui allait devenir un immense empire. En tant que puissance économique, ils étaient parmi les plus pauvres. Démographiquement, ils étaient moins nombreux que les autres peuples.
Pourquoi et comment cette minorité est-elle devenue une génération qui construisit un nouveau monde ayant des caractéristiques exceptionnelles ? Etait-ce dû à la puissance de leurs armes et au nombre de leurs armées ? Alexandre, avant eux, et Gengis Khan, après eux, eurent beaucoup plus d'armes et de plus grandes armées. Où est Alexandre aujourd'hui ? Où est Gengis Khan ? Que reste-t-il d'eux, de leurs armées ou de leurs victoires écrasantes ? Que reste-t-il de tout cela dans la conscience de l'humanité ? Rien.
La puissance militaire ou matérielle n'est donc pas la raison qui a fait des Compagnons du Messager () ce que nous venons de mentionner. La seule raison ne peut être que la foi : la foi dans la vérité et dans ce qui est bon, mais surtout la foi dans Leur Seigneur. Ceci est la véritable leçon qui fut donnée à toute l'humanité par Mohammed, le Messager d'Allah ().
Lorsqu’une personne consacre sa vie à la vérité, l'obscurité se transforme en lumière, le chaos se transforme en ordre, la faiblesse se transforme en force, l'humiliation devient la grandeur, l'ignorance devient connaissance, la privation devient plénitude et toutes les épines deviennent des fleurs. C'est ce que le Messager et ses Compagnons ont fait, et c'est ce qui avait été fait avant par tous les messagers et leurs compagnons. C'est la leçon qu'ils nous ont donnée.
Aujourd'hui, partout dans le monde vous trouverez des stations de radio diffusant des passages du Noble Coran qui fut révélé au Messager d’Allah () et rapporté de lui par ses Compagnons. Dans tous les endroits de la terre, chez les musulmans, les chrétiens, les juifs, les hindous, les bouddhistes et même dans les territoires qui n'ont pas de religion, de hauts minarets sont érigés pour répéter les mots qui résonnent depuis l’époque du dernier Messager, soit il y a plus de 1400 ans !
 

Articles en relation