Le dilemme moral de ceux qui œuvrent dans le domaine de la Da’wa

3519 2425

La Da’wa en elle-même est de la Tarbiya (éducation et développement) de l’âme. Si vous voulez donc purifier votre cœur, invitez les autres (à Allah, exalté soit-Il, et à l’Islam). La raison en est que vous avez besoin des mêmes choses pour purifier votre âme, que pour faire de la prédication. Si ces éléments deviennent les caractéristiques de la Da’wa d’un individu, alors celui-ci se corrige, se développe et  se purifie automatiquement. C’est aussi simple que cela !
Inviter les autres à se rapprocher d’Allah, exalté soit-Il, et à l’Islam ne nécessite-t-il pas d’être en relation avec Allah, exalté soit-Il, de L’invoquer et de demander Son aide ? Comme Allah, exalté soit-Il, le dit en parlant au nom de Son prophète Chu’ayb, ’, (sens du verset) : « […] Ô notre Seigneur, tranche par la vérité, entre nous et notre peuple car Tu es le meilleur des juges.» (Coran 7/89)
Cela n’incite-t-il pas à l'entraide,  à la coopération et à la conjugaison des efforts? Comme Allah, exalté soit-Il, dit en parlant au nom de Son prophète Moussa (Moïse) ’, (sens du verset) :
« Mais Aaron, mon frère, est plus éloquent que moi. Envoie-le donc avec moi comme auxiliaire, pour déclarer ma véracité : je crains, vraiment, qu’ils ne me traitent de menteur ». (Coran 28/34)
Cela ne nécessite-t-il pas de la volonté et de la persévérance ? Comme Allah, exalté soit-Il, le dit (sens du verset) :
« A chaque communauté Nous avons institué un ensemble de rites qu'elle doit observer. Qu'ils cessent donc de discuter avec toi l'ordre reçu ! Implore plutôt ton Seigneur, car tu es assurément dans le droit chemin.» (Coran 22/67)
Cela ne nécessite-t-il pas l’adhérence aux valeurs morales et le fait de rester ferme ? Comme Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Appelle donc (les gens) à cela; reste droit comme il t’a été commandé; ne suis pas leurs passions […] » (Coran 42/15)
Cela ne nécessite-t-il pas des étapes progressives, la facilitation, de l’espoir et de l’optimisme ? Comme le Prophète () l’a dit : « Rendez les choses faciles aux gens, ne les rendez pas difficiles, rassurez-les par de bonnes nouvelles et faites en sorte qu’ils n’éprouvent pas de répulsion envers vous. » (Boukhari et Mouslim).
Cela ne nécessite-t-il pas de la continuité (dans les efforts) et du dévouement? Comme Allah, exalté soit-Il, le dit au nom de son Prophète Noh (Noé) ’ (sens du verset) : « Il dit : «Seigneur ! J’ai appelé mon peuple, nuit et jour. » (Coran 71/5)
Cela ne nécessite-t-il pas de la sagesse ? Comme Allah, exalté soit-Il, le dit (sens du verset) : « N’injuriez pas ceux qu’ils invoquent, en dehors d’Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance […] » (Coran 6/108)
Cela ne nécessite-t-il du dialogue ? Comme Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « […] Et discute avec eux de la meilleure façon […] » (Coran 16/125)
Cela ne nécessite-t-il pas des explications et de la clarification ? Comme Allah, Exalté soit-Il, le dit (sens du verset) : « Ô mon peuple, mais qu’ai-je à vous appeler au salut, alors que vous m’appelez au Feu? » (Coran 40/41)
Cela ne nécessite-t-il pas des encouragements et de la motivation plutôt que de l’intimidation ? Comme Allah, exalté soit-Il, le dit au nom de Son prophète Noé ’ (sens du verset) : « J’ai donc dit: «Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Absoluteur, » (Coran 71/10)
Cher frère bien-aimé,
L’âme a également besoin de tout ce que nous avons précédemment expliqué.
La conclusion est donc que celui qui invite les autres à l’Islam utilise des moyens qui lui permettent de se développer également. Ainsi il invite les autres et simultanément, il s’éduque lui-même.
Cher frère, le péché ne devrait pas empêcher une personne de faire de la Da’wa et du travail islamique.
Sa’îd Ibn Djubayr, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit à ce sujet : « Si l’on attendait de ne plus avoir de mal en nous pour ordonner le bien et interdire le mal, personne n’aurait ordonné le bien ni interdit le mal. » (Mâlik)
Cher frère, la Da’wa élimine plutôt les péchés et leurs effets.
Allah, exalté soit-Il, n’a-t-Il pas dit (sens du verset) : « […] Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises […] » (Coran 11/114)
Et existe-t-il un meilleur et plus grand bien que celui d’inviter les autres à Allah, exalté soit-Il ? Comme Allah, exalté soit-Il, le confirme dans ce verset (sens du verset) : « Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit : « Je suis du nombre des Musulmans?» » (Coran 41/33)
Par conséquent, vous devriez utiliser le péché en devenant plus déterminé à ne pas y revenir après avoir goûté à l’amertume et la souffrance (qui l’accompagnent). Vous devriez également devenir plus déterminé à augmenter vos efforts pour inviter les autres à Allah, exalté soit-Il, afin de ne plus revenir vers les péchés, et afin que les autres ne le fassent pas non plus. De cette manière, il se peut que vous atteigniez tous le bonheur.

Articles en relation