L’Islam et le progrès scientifique

4692 2399

L’Islam encourage et incite ses adeptes à apprendre, à lire, écrire et faire de la recherche. Ci-après quelques preuves de l’attitude de la religion islamique vis-à-vis de l’éducation, de l’apprentissage et de la pensée scientifique :
1. Le premier verset révélé dans le Noble Coran dit (sens du verset) : « Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme d’une adhérence. » (Coran 96/1-2) Ce qui signifie que le premier mot à avoir été révélé est Iqra’ ( ‘Lis’). Ceci montre l’importance de la lecture et de l’apprentissage en Islam.
2. Le Noble Coran ordonne à plusieurs reprises aux musulmans de méditer sur l’univers, les différentes créatures, dont les animaux, les mers, les étoiles, le corps humain et les végétaux.
3. L’approche du Noble Coran est scientifique et ainsi il donne aux musulmans un exemple d’objectivité scientifique et de l’approche scientifique. Le Noble Coran donne souvent des preuves pour appuyer ses déclarations.
4. L’approche scientifique dans le Noble Coran est également claire, quand il exige que les mécréants présentent des preuves des déclarations qu’ils font.
5. Le Noble Coran donne un autre exemple d’objectivité scientifique en blâmant à plusieurs reprises les mécréants pour leur imitation aveugle de leurs ancêtres. Ceci est certainement une invitation du Noble Coran aux mécréants et aux gens de penser de manière critique et indépendante. La pensée indépendante est une condition de la créativité, qui est la première condition des innovations scientifiques et du progrès technologique.
6. Le prophète Mohammad () a encouragé ses compagnons, qu'Allah soit satisfait d’eux, à utiliser leur propre jugement quand ils faisaient face à des problèmes pour lesquels il n’existait aucune solution spécifique dans le Noble Coran ou dans les traditions du prophète Mohammad (). Cet encouragement à la réflexion personnelle est le feu vert qui pousse les gens à penser, mais sans aller à l’encontre des principes de l’Islam.
7. Le prophète Mohammad () a ordonné aux gens d’inscrire leurs connaissances dans des livres.
La science seule n’est pas suffisante :
Comme nous le savons tous, l’Islam comme religion déclare que la science seule n’est pas suffisante pour garantir des progrès réels. Dans les pays séculiers qui sont technologiquement avancés, nous remarquons que la technologie en elle-même peut générer de sérieux problèmes à ces pays-mêmes et à d’autres.
Par exemple, la science a abouti à l’invention de la bombe atomique, capable de détruire une ville entière avec des millions d’habitants en une minute. Tuer un million de civils ou plus en une minute est un acte de brutalité terrible. Cet acte est le produit de la science en l’absence d’une vraie religion. Selon l’Islam, les civils ne doivent pas être touchés en temps de guerre.
De plus, la science a abouti à l’invention de bombes qui détruisent la flore. Encore une fois, ceci est un acte de matérialisme extrême dépourvu de spiritualité. Selon l’Islam, les civils, la faune et la flore ne doivent pas être touchés en temps de guerre. Ceci montre que, alors que la science nous donne les moyens de détruire, ce n’est pas la science en soi qui nous amène à la mauvaise utilisation de ces moyens. Ces moyens de destruction sont utilisés suite à une décision politique. Ce qui signifie que nous devons revenir à la psychologie du politicien pour déterminer à quelle sorte de comportement on doit s’attendre. La science et la technologie seules ne suffisent pas pour faire progresser la société ; en fait, dépourvues d’orientation spirituelle, elles peuvent générer des problèmes réels pour tout le monde. Cependant, si la science est accompagnée de la pratique de la vraie religion et de la soumission à Allah, exalté soit-Il, elle sera utilisée pour servir l’homme et non pas pour le torturer ou le détruire.
L’effet limité de la science :
Les découvertes scientifiques et les recherches n’influencent pas toujours la vie humaine de manière satisfaisante. Par exemple, la recherche scientifique a montré que l’alcool a une influence destructrice sur le cerveau, le système digestif, le cœur et le système nerveux. Tous ceux qui consomment de l’alcool savent qu’il détruit la santé mentale et physique. Néanmoins, ce savoir scientifique n’a pas diminué le nombre d’alcooliques. Au contraire, le nombre d’alcooliques augmente fortement, malgré ces découvertes scientifiques !
La science a un véritable impact pour ce qui est du traitement de la matière, mais quand il s’agit du comportement humain,  la science n’a que peu d’influence. Elle ne peut pas vaincre les mauvaises habitudes, alors que la vraie religion le peut facilement. Pendant la période antéislamique, les gens aimaient l’alcool, mais quand l’Islam a interdit sa consommation, les gens l’ont déversé dans les rues au moment même de la déclaration de sa prohibition. Si une personne se soumet complètement à Allah, exalté soit-Il, il Lui obéit complètement.
La Miséricorde d’Allah, exalté soit-Il :
Allah, exalté soit-Il, est Miséricordieux, alors Il a ainsi envoyé des apôtres et des prophètes, Alaihim Assalam, pour aider l’humanité dans le domaine où elle a besoin d’aide : la vie. Toutes les religions, plus particulièrement l’Islam étant la dernière religion, sont venues pour répondre aux questions qui laissent l’homme perplexe : d’où vient l’Homme? Où va-t-il ? Comment adorer Allah, exalté soit-Il ? Quelles sont les obligations des êtres humains les uns envers les autres ? Quelles sont les règles qui régissent la paix et la guerre ? Celles qui régulent la nourriture, les boissons, et les habits ? Que faire ou ne pas faire ? Qu’est-ce  qui est bien et qu’est-ce qui est mal ?
Ni la science, ni l’Homme ne peuvent répondre à ces questions ; c’est Allah, exalté soit-Il, le Créateur de l’homme qui fournit les réponses à ces questions. Les réponses existent, mais malheureusement, certaines personnes ne les entendent ou ne les écoutent pas ou n’y pensent pas. Ceux qui n’écoutent pas les réponses d’Allah, exalté soit-Il, et ne suivent pas son orientation persistent à faire des expériences avec les humains et leurs vies. Parfois un pays abolit la peine de mort, pour décider par la suite de la rétablir. Un autre pays décide de prohiber l’alcool avant de le permettre soudainement par la suite.
L’expérimentation fatale :
Ces expérimentations avec la vie humaine sont fatales. Les victimes de ces expériences ne sont pas des animaux, mais les victimes de chaque expérimentation sociale sont des millions de familles, de gens innocents, et d’enfants. Quand un gouvernement permet l’alcool, les victimes de cette expérimentation sont des millions d’alcooliques potentiels et les femmes et enfants qui forment leurs familles. Quand un gouvernement décide de ne pas punir un meurtrier par la peine capitale, cette décision encourage des millions de meurtres identiques.
Pour résumer, que ce soit sur le plan spirituel ou matériel, recherchons  les réponses aux problèmes auprès de Celui qui a tout Créé.
Par, Dr. Muhammad Al-Khuli

Articles en relation