Le hadith des trois hommes qui trouvèrent refuge dans une grotte

608 59

 Le hadith des trois hommes qui cherchèrent refuge dans une grotte

'Abdullah ibn 'Umar ibn al-Khattâb, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père, a rapporté que le Prophète () a dit :

«Trois hommes de ceux qui étaient avant vous se mirent en route jusqu'à la tombée du soir qui les fit entrer dans une grotte où ils se réfugièrent. Un rocher dégringola de la montagne et boucha l'entrée de la grotte. Ils dirent alors: " Rien ne pourra nous sauver de ce rocher si ce n'est le fait d'invoquer Allah,  exalté soit-Il, en évoquant vos bonnes actions passées". L'un d'eux dit: " O Allah! J'avais deux parents âgés et je ne donnais jamais à boire à personne avant eux, que ce soit une personne de ma famille ou autre. Un jour j'ai mené paître mes animaux dans un endroit éloigné, si bien que mes parents se sont endormis avant mon retour. J'ai trait pour eux leur part de lait mais je les ai trouvés endormis. Il m'a cependant répugné de les réveiller ou de donner à boire du lait à personne d'autre de ma famille avant eux. J'ai donc patienté, tenant le bol dans ma main, attendant ainsi leur réveil jusqu'à la pointe du jour, alors que mes enfants criaient de faim à mes pieds. Ils se réveillèrent enfin et burent leur lait. O Allah! Si Tu juges que je fis cela en vue de Ta Face, libère-nous de ce rocher qui nous emprisonne". Le rocher se déplaça un peu mais pas assez pour les laisser sortir. Le second dit: " O Allah!! J'avais une cousine que j'aimais par-dessus tout au monde (dans une autre version: que j'aimais aussi fort que l'homme pût aimer les femmes). Je lui faisais des propositions malhonnêtes mais elle s'y est toujours refusée. Jusqu'à ce qu'une année de grande disette la poussât à s'adresser à moi. Je lui donnai alors cent vingt dinars à condition qu'elle se donnât à moi et c'est ce qu'elle accepta. Une fois que je me suis installé entre ses deux jambes, elle dit: "Crains Allah et ne romps le cachet (=l'hymen) que dans la légitimité (du mariage)!". Je la laissa alors bien qu'elle fût pour moi l'être que j'aimais le plus et je lui ai quand même abandonné l'or que je lui avais donné. O Allah! Si Tu juges que je fis cela en vue de Ta Face, libère-nous de ce rocher qui nous emprisonne ". Le rocher se déplaça encore un peu mais pas assez pour les faire sortir. Le troisième dit: " O Allah! J'ai pris à mon service des salariés que j'ai tous rétribués sauf l'un d'eux qui partit en me laissant son salaire. Je le lui fis fructifier jusqu'à en faire une grande fortune. Après un certain temps, il vint me dire: "O esclave d’Allah! Donne-moi mon salaire!". Je lui dis: "Tout ce que tu vois là comme chameaux, bovins, ovins et esclaves est le produit de ton salaire". Il dit: "O esclave d’Allah! Est-ce que tu te moques de moi?". Je dis: "Je ne me moque point de toi". Il prit alors tous ces biens et partit chez lui sans rien en laisser. O Allah! Si Tu juges que je fis cela en vue de Ta Face, libère-nous de ce rocher qui nous emprisonne!". Le rocher s'écarta alors et ils sortirent en marchant » (Boukhari, Mouslim)

Les leçons que l'on tire de ce hadith :

Premièrement : la vertu d'obéir à ses parents et le fait que cela fasse partie des bonnes actions qui libèrent des épreuves. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « et ton Seigneur a décrété : "n'adorez que Lui ; et (marquez) de la bonté envers vos père et mère [...]" » (Coran 17/23) 'Abdullah ibn Mas'ûd, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Je demandai au Messager () : "Quelle est la meilleure oeuvre aux yeux d’Allah ?" - "L’accomplissement de la prière en son temps prescrit.", me répondit-il. - "Et quoi encore ?", lui demandai-je. - "La piété filiale.", répondit-il. - "Et quoi encore ?", lui demandai-je. - "Le Djihad pour la cause d’Allah.", répondit le Messager (). » (Boukhari, Mouslim)

Deuxièmement : la vertu de la chasteté et le fait que l'une des meilleures œuvres que l'homme puisse accomplir est de s'abstenir de pratiquer la fornication alors qu'il en a la possibilité. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

« Sept catégories de personnes seront recouvertes par l'Ombre d'Allah le jour où il n’y aura d’autre ombre que la Sienne : un dirigeant juste, un jeune homme qui aura grandi dans l’adoration d'Allah, un fidèle dont le cœur aura été attaché à la fréquentation des mosquées, deux hommes qui se seront aimés pour l’amour d’Allah se seront réunis pour l’amour d’Allah et qui se seront quittés pour l’amour d’Allah, un homme qui, convoité par une belle et notable femme aura répondu : “Je crains Allah.” [...] » (Boukhari, Mouslim)

Troisièmement : le hadith souligne la vertu de l'honnêteté et la préservation du travail d'autrui. Lorsque le travailleur s'est présenté, cet homme aurait pu lui donner son salaire et garder le reste, mais par honnêteté envers son frère, il lui a donné tout ce qu'avait produit son salaire. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « et qui veillent à la sauvegarde des dépôts confiés à eux et honorent leurs engagements » (Coran 23/8)

Quatrièmement : une des meilleures manières de se sortir d'une épreuve est d'invoquer Allah, exalté soit-Il, car Allah entend les invocations et les exauce. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi... alors Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. » (Coran 2/186)

Cinquièmement : le monothéisme est l'un des meilleurs moyens de se sortir des situations difficiles. En effet, chacun d'eux dit : « O Allah! Si Tu juges que j'ai fait cela en vue de Ta Face (c’est-à-dire en cherchant Ton agrément), libère-nous de ce rocher qui nous emprisonne! »

Sixièmement : il est permis de supplier Allah, exalté soit-Il, par ses bonnes oeuvres. En effet, chacun d'eux supplia Allah, exalté soit-Il, par la bonne œuvre qu'il avait faite afin qu'Allah, exalté soit-Il, les sorte de la situation difficile dans laquelle ils se trouvaient.

Louanges à Allah Seigneur de l'univers et que la Paix et le Salut soient sur notre Prophète Mohammed ainsi que sur sa famille et l'ensemble de ses compagnons.

 

 

Articles en relation