Quelle attitude adoptée face à un employeur ne payant plus le salaire de ses employés ?
Fatwa No: 135224

Question

1) Que devons-nous faire si l’entreprise dans laquelle nous travaillons ne nous a pas versé nos salaires depuis trois mois ? Que dit la Charia concernant cela ? Devons-nous continuer à réclamer à l’employeur nos salaires ou bien devons-nous attendre jusqu’à ce qu’il fasse cela de lui-même ?
2) Cela fait un an que je travaille dans cette entreprise et je désire demander une augmentation de salaire, cela m’est-il permis par la Charia ?
3) S’il n’y a pas beaucoup de travail dans l’entreprise et que les employés terminent leur travail avant la fin de l’heure du départ sans rester dans leurs bureaux le temps mentionné dans le contrat et que malgré cela, ils perçoivent l’intégralité de leurs salaires, cela est-il licite ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il n’y a pas d’inconvénient à réclamer votre salaire et il n’est pas permis à l’employeur de retarder son paiement. La Charia ordonne de donner à l’employé son droit (son salaire) avant que sa sueur suite à son travail ne sèche et cela afin de mettre l’accent sur l’importance de respecter le contrat. De même, il y a dans la Charia une mise en garde et une menace sévère contre celui qui lèse son employé. En effet, Abû Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète () a dit : « Allah dit : “Il y a trois catégories de gens dont Je serai l’ennemi le jour de la Résurrection” » et il mentionna : « un homme qui aura loué les services d'un ouvrier et lui aura fait accomplir la tâche lui incombant, puis ne lui aura pas donné sa rémunération. »

Par ailleurs, il n’y a pas d’inconvénient à ce que vous demandiez une augmentation de salaire et si votre employeur vous l’accorde tant mieux mais sinon, vous avez le droit de ne pas renouveler votre contrat à son échéance.

Quant au fait de quitter le travail avant la fin des heures officielles de présence, cela ne leur est pas permis sans l’autorisation de l’employeur et ce dernier a le droit de prélever sur leurs salaires la valeur des heures non accomplies et pour lesquelles ils ne méritent pas de salaire car il est obligatoire à un employé du privé de respecter les conditions du contrat qu’il a conclu avec son employeur en vertu de la Parole d’Allah, exalté soit-Il : « Ô les croyants! Remplissez fidèlement vos engagements… » (Coran : 5/1) Et fait partie de cela le fait qu’il soit présent à son travail durant les heures de travail sur lesquelles il s’est mis d’accord et qu’il accomplisse l’intégralité de son travail de la façon convenue. Tout agissement sortant de ce cadre et ne respectant pas les exigences du contrat est illicite sans la permission de l’employeur.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation