La ménopause interdit-elle les rapports sexuels ?
Fatwa No: 135764

Question

J’aurai 64 ans en juillet prochain. Mon épouse, qui a 58 ans, est ménopausée depuis maintenant sept ans. Depuis trois ans, elle ne me permet plus d’avoir des rapports conjugaux
avec elle. Ces rapports sont très rares entre nous. Elle se met en colère contre moi et me dit que le coït est interdit à notre âge, qu’Allah, exalté soit-Il, l’a légiféré exclusivement pour la progéniture, et que puisqu’elle est maintenant incapable d’avoir des enfants, il ne nous est pas permis d’entretenir des rapports sexuels. Pour m’empêcher d’avoir des rapports avec
elle, elle ne se rase pas les poils pubiens en dépit de mon insistance et mes conseils répétés. De plus, elle est atteinte d’une vaginite (son vagin dégage une mauvaise odeur), et pourtant, elle refuse de consulter une gynécologue ou d’utiliser les médicaments que je lui ai apportés pour soigner ces inflammations. Qu’est ce que je dois faire ? Conseillez-moi.

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Votre épouse doit vous obéir lorsque vous l’invitez à avoir un rapport conjugal, et elle ne doit pas refuser ce rapport sans excuse reconnue par la charia. En fait, la femme qui refuse les rapports conjugaux avec son mari encourt un châtiment douloureux.

Votre épouse prétend qu’Allah, exalté soit-Il, a légiféré le coït exclusivement pour la progéniture. Cela est incorrect. Les textes la charia à cet effet sont généraux et n’excluent pas les couples âgés.

Le refus de votre femme et son orgueil font d’elle une femme récalcitrante, et cela est illicite.

Selon les jurisconsultes, l’épouse doit éliminer tout ce qui empêche le plaisir optimum, comme les mauvaises odeurs, les poils pubiens répugnants et tout ce qui passe pour une saleté.

Après avoir évoqué les choses dans lesquelles la femme doit obéir à son mari, et que son mari peut obliger à faire, Ibn al-Hadjar al-Haythami, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit : « Il peut l’obliger à ne pas manger de l’oignon cru, à enlever les saletés, les poils des aisselles ou autres, les ongles et tout ce qui est abject et empêche le plaisir optimum, car ces choses sont répugnantes ».

Si vous pouvez être équitable et que vous êtes capable d’entretenir un autre foyer, vous pouvez prendre une seconde épouse. Si vous n’en êtes pas capable ou si vous ne désirez pas vous marier avec une autre femme, vous pouvez la menacer de vous remarier, et espérons que cela la dissuade et l’amène à vous obéir et à accepter docilement les rapports conjugaux.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation