Législation ayant trait à l'apostasie
Fatwa No: 196939

Question

Bonjour,
je veux juste poser une question simple ?
je suis Marocain né en terre d'Islam, le problème c'est que je n'ai jamais aimé cette religion qui s'appelle l'Islam, et ce, pour plusieurs raisons,
ma question est : pourquoi l Islam demande de tuer celui qui sort de cette religion, c'est bizarre ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Nous prions Allah Qu’Il vous fasse aimer l’Islam car c’est la religion de la vérité qu’Allah a agréée pour nous et a parachevée comme grâce pour tous les humains. Allah, le Très Haut, dit : « Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. » (Coran : 5/3)

Il faut savoir qu’il n’y a pas lieu de s’étonner de la législation du verdict de l’apostasie et du meurtre du renégat, car cela comporte de multiples et considérables sagesses. C’est un verdict qui permet de concrétiser l’intérêt général de la communauté musulmane dans la préservation de sa religion et de la cohérence de son système social.
L’imam Ibn Taymiyya a dit concernant la sagesse derrière le meurtre de l’apostat : « Car si on ne tue pas l’apostat, alors tout individu qui embrasse la religion va l’abandonner, ce meurtre est donc une préservation de la religion et de ses adeptes, car cela empêcherait la décroissance et éviterait qu’ils l’abandonnent. »
Le juriste Abdelkader 'Awda a dit : « La Charia réprime l’apostasie par le meurtre car elle dénigre la religion islamique sur lequel repose le système social de la communauté. Or l’indulgence à l’égard de ce crime conduit à la décadence de ce système, c’est pour cela que la Charia a légiféré le plus dur châtiment qui soit afin d’éradiquer les criminels de la société, de préserver le système social d’une part et d’autre part d'empêcher et de réprimer le crime. Nul doute que le châtiment par le meurtre est la punition la plus apte à dissuader les gens de commettre un crime. Quels que soient les facteurs incitant au crime, le châtiment par le meurtre engendre communément dans la nature humaine les éléments le dissuadant de commettre un crime, ce qui refoule ceux incitant au crime et empêche ainsi vraisemblablement de commettre un crime. Dans le meurtre de l’apostat, il y a une préservation de la société musulmane du venin des menteurs et des déviances des corrupteurs et aussi il y a une protection de la foi des musulmans ainsi que de leur religion. Or la préservation de la religion est le premier objectif incontestable de la Charia."
Il faut savoir qu’Allah n’ordonne que ce qui est bien et n’interdit que ce qui est un mal : celui qui suit une pareille religion découvrira le bonheur, le bien-être et la paix de son âme ; si par malheur il l’abandonne, c’est comme s'il refusait toutes ces vertus réunies ainsi que toutes les autres valeurs exceptionnelles comprises dans l’Islam : un tel individu ne mérite assurément pas de vivre, car il ne trouvera après cela que l’égarement, la gêne et la confusion.
Allah, le Très Haut, dit :
• « Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement ? Comment alors pouvez-vous, vous détourner ? » (Coran : 10/32)
• « Il dit : "Descendez d'ici, (Adam et Ève), [Vous serez] tous (avec vos descendants) ennemis les uns des autres. Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s'égarera ni ne sera malheureux. Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement". » (Coran : 20/123 et 124)
• « Quel pire injuste que celui à qui on a rappelé les versets de son Seigneur et qui en détourna le dos en oubliant ce que ses deux mains ont commis ? Nous avons placé des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu'ils ne comprennent pas (le Coran), et mis une lourdeur dans leurs oreilles. Même si tu les appelles vers la bonne voie, jamais ils ne pourront donc se guider. » (Coran : 18/57)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation