Lever l'index en signe d'unicité divine après les ablutions et l'Iqâma
Fatwa No: 246454

Question

Quel est le jugement sur le fait de lever l'index en signe d'unicité d'Allah après les ablutions et l'iqama (appel du commencement de la prière). Est-ce conforme à la Sunna ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous n'avons pas connaissance d'une quelconque preuve tirée de la Sunna indiquant la légitimité de lever l'index au moment de l’attestation de foi lors de l'invocation qui suit les ablutions, l'Adhân ou l'Iqâma. Les recueils de la Sunna nous ont rapporté la description de l'Adhân de Bilâl ainsi que le fait qu'il se tournait à droite et à gauche en prononçant « Haya 'alâ-Salât » et « Haya 'alâ-l-Falâh ». Cependant, il n'est pas mentionné qu'il levait l'index durant l'Adhân ou l'Iqâma au moment du témoignage de foi. S'il l'avait fait, cela aurait certes été rapporté. On a questionné le cheikh Ibn Bâz, qu'Allah lui fasse miséricorde, à propos du fait de lever l'index après l'Iqâma et lorsque le muezzin prononce les derniers mots de l'Adhân et de l'Iqâma « Lâ ilâha illallah. » En effet, certains orants lèvent l'index tout en rétractant leurs autres doigts et font également cela durant la prière du vendredi et les cercles d'apprentissages lorsque l'imam ou l'orateur prononce les termes « Lâ ilâha illallah. » On lui a demandé si cela avait été rapporté dans la Sunna et il a répondu :

« Je ne connais rien ayant été rapporté à ce sujet et je n'ai pas connaissance qu'il ait été rapporté que le Prophète () le faisait. Il a certes été rapporté que le Prophète () levait l'index lors des deux Tachahhud (lors de la prière) afin d'indiquer l'unicité d'Allah, mais rien ne mentionne qu'il le faisait à la fin des invocations prononcées après l'Adhân ou l'Iqâma. Je n'en ai pas connaissance... »

Toutefois, certains oulémas mentionnent le fait de lever l'index lorsque le terme « Allah » est prononcé en général, car la raison pour laquelle on lève l'index est la volonté d’attirer l'attention sur l'unicité divine. Ibn Muflih al-Hanbalî a dit : « La raison à cela est d'attirer l'attention sur l'unicité divine et on le fait lorsque l'on invoque Allah dans sa prière ou à tout autre moment comme l’affirma l’imam Ahmed » (Al-Furû')

Le Cheikh Mohammed ibn Ibrâhîm ibn 'Abd al-Latîf Âli Al Chaykh a dit dans son commentaire du livre intitulé Âdâb al-Machyi ilâ al-Masâdjid : « "[…] on lève l’index lorsque l'on invoque Allah dans sa prière ou à tout autre moment." C'est-à-dire lorsque l'on mentionne Allah afin d'attirer l'attention sur l'unicité divine et pour que le doigt s’accorde avec le cœur sur l'unicité divine. »

La Sunna mentionne le fait de lever l'index à quatre moments :

1. Lors du Tachahhud pendant la prière comme tout le monde le sait.

2. Lors du sermon du vendredi, l'orateur lève l'index comme cela est mentionné dans le hadith rapporté par 'Umâra ibn Ruwayba, qu'Allah soit satisfait de lui, qui a dit : « J'ai vu le Prophète () ne lever que celui-ci (l'index) lorsqu'il se trouvait sur son minbar. » (Mouslim et Abû Dâwûd). Le livre intitulé 'Awn al-Ma'bûd mentionne : « C'est-à-dire que le Prophète () levait le doigt durant le sermon du vendredi tout en s'adressant aux gens et en attirant leur attention afin qu'ils écoutent. »

3. Lorsque l'on invoque Allah en dehors de la prière, car Sa'd, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Le Messager d'Allah passa auprès de moi alors que j'étais en train d'invoquer Allah en levant les doigts et il me dit : "(Lève) un seul, (Lève) un seul." puis il leva l'index. » (Abû Dâwûd, al-Nasâ`î) Dans une autre version, Anas a rapporté : « Le Messager d'Allah () passa auprès de Sa'd qui était en train d'invoquer en levant deux doigts et il lui dit : "Un seul, ô Sa'd." » (Ahmed) « Un seul, un seul. », c'est-à-dire : ne lève qu'un seul doigt et non deux doigts afin d'être en accord avec l'unicité divine que représente ce doigt levé.
Si l'on considère que l'invocation mentionnée dans ce hadith est générale et comprend les invocations que l'on fait pour demander quelque chose à Allah tout comme les invocations que l'on fait dans ses actes d'adoration, cela prouverait alors qu'il est légitime de lever l'index durant l'invocation qui suit les ablutions et non pas uniquement lorsque l’on prononce Lâ ilâha illallah. Certains oulémas mentionnent que Sa'd leva deux de ses doigts durant le Tachahhud alors que d'autres oulémas soutiennent qu'il avait fait cela en dehors de la prière.

4. Lorsque l'on implore le pardon d'Allah, car Ibn 'Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « L'invocation se fait en levant les mains au niveau des épaules, la demande de pardon se fait en levant un doigt et la supplication se fait en tendant les deux mains. » (Abû Dâwûd).

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation