A qui rendre le surplus d'argent versé par un débiteur à son créancier ?
Fatwa No: 351493

Question

Salam alaykoum, X a prêté une somme d'argent à Y pour un projet et le projet a échoué. Mais Y a remboursé à X l'argent plus une somme, est-ce que ce plus est du riba ? Si c’est interdit que doit faire X de l'argent car en plus Y est décédé ? Y avait emprunté cette somme auprès de tiers pour pouvoir rembourser X. A qui X doit donner cet argent ? Aux héritiers de Y ou aux tiers qui l'ont secouru sachant que les tiers lui ont pardonné la somme.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :


Si la somme ajoutée au prêt était conditionnée dans l’acte, alors c’est du Riba qui est interdit et donc celui qui a pris cette somme doit la restituer aux héritiers du défunt.
Mais si la somme ajoutée n’était pas conditionnée dans l’acte, mais c’est l’emprunteur qui l’a attribuée de bon gré après avoir payé sa dette, alors ce qu'il a fait est un acte louable qui rentre dans le cadre de la bienveillance et la générosité en matière de rembourcement des dettes que le Prophète () a incité à faire à travers plusieurs hadiths authentiques tels que :

 « [...].  Le meilleur d’entre vous est celui qui rembourse le mieux ». (Boukhari, Mouslim)


« Qu’Allah fasse miséricorde à l’homme qui est bienveillant et généreux lorsqu’il vend, achète, s’acquitte de ce qu’il doit et réclame (le paiement de sa créance). » (Boukhari)


Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation