Le tafsîr de Tabari concernant le verset 33 de la sourate 21
Fatwa No: 393046

Question

Salâm Aleïkoum ! Je voudrait le Tafsir complet de Tabari sur ce verset s'il vous plait.« Et c'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, chacun voguant dans une orbite. » ( Sourate 21 Verset 33 ) Merci !

Réponse

 

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :



Allah, le Très Haut, dit : «
Et c'est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, qui tous voguent dans une orbite. » (Coran 21/33).


Si vous voulez la traduction de l’exégèse de ce verset selon l’imam al Tabari, ce dernier a dit dans son Tafsîr en l’interprétant :

« Ô gens ! Allah a créé pour vous le jour et la nuit comme faveur, argument et indice de son immense Puissance et preuve qu’il n’y a point de divinité digne d'être adorée à part Allah, le Créateur qui Lui Seul mérite d'être adoré. Le jour et la nuit se succèdent pour le bien de votre vie ici-bas, pour vos affaires matérielles et celles de l’au-delà. De même qu’Il a créé le soleil et la lune chacun voguant dans une orbite (Falak).

Le mot en arabe "falak" Ýóáóß
dans le verset a été interprété et traduit par "orbite" et les exégètes ont divergé sur sa signification

L’avis le plus plausible concernant l’interprétation de ce mot à consiste à affirmer ce qu’Allah, exalté soit-il, a dit : "
qui tous voguent dans un Falak (une orbite) ". Il se peut que ce falak ou orbite soit comme l’a décrit le grand exégète Mudjahid comparable au mouvement du levier d’un moulin ou comme l’a décrit al Hasan comparable à celui d’une pierre meulière autour de son pivot ou à celui d’une barque voguant sur une grosse vague. Il se peut aussi qu’il fait allusion au centre céleste qui fait tourner les étoiles autour de lui. Le point commun de toutes ses interprétations est qu’elles renvoient toutes à un mouvement circulaire ou elliptique et c’est d’ailleurs ce sens que donnent les arabes au mot "Falak" qui l’appliquent à ce qui tourne. Mais comme on ne peut appuyer aucune de ces interprétations par une preuve tangible du Coran ou de la Sunna ou par un avis qui met fin à la divergence, le mieux serait de rapporté ce qu’Allah, exalté soit-il, a dit et de garder le silence concernant ce que nous ne connaissons pas.

En tenant compte de l’avis le plus juste concernant l’interprétation du mot (Falak) il se peut que le sens du verset soit :  le soleil et la lune voguent chacun dans une orbite circulaire ou elliptique qui lui est propre.

Quant au mot arabe « Yasbahûn » il veut dire voguent, nagent, etc.

 

Le Coran a utilisé Yasbahûn comme si le soleil et la lune étaient doués de raison et non Yasbahna ou Tasbahu (utilisé dans la langue arabe pour les objets et les animaux) dans le sens où ils se plient à la volonté d’Allah et c'est dans le même sens qu’il leurs a attribué la faculté de se prosterner dans le verset « [...] onze astres, ainsi que le soleil et la lune. Je les ai vus devant moi prosternés ! » (Coran 12/4).

 



Et Allah sait mieux

 

Fatwas en relation