Ce qu’il incombe de faire à l’ouverture d’un compte bancaire
Fatwa No: 402979

Question

J’ai de l’argent que j’ai posé dans un compte qui produit des intérêts. Régulièrement, je retire ces intérêts et m’en débarrasse en les donnant à des nécessiteux. Ma question est : M’est-il permis de continuer à donner cet argent issu des intérêts aux nécessiteux ? Ou dois-je mettre un terme à ces intérêts ? Dans cette banque, il est possible de passer d’un compte à intérêt à un compte sans intérêt. Mais je veux savoir si je peux garder ce compte à intérêt dans le but de les donner aux nécessiteux ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Celui qui a besoin de recourir aux services d’une banque usurière parce qu’il ne trouve pas de banque islamique pour effectuer les opérations bancaires qu’il a besoin de faire alors il n’y a aucune gêne à cela. Cheikh ibn ‘Uthaymin a dit : ‘Si tu as besoin d’ouvrir un compte dans une banque usurière alors il n’y a aucun mal à cela. Mais si tu n’en as pas besoin alors ne l’ouvre pas.’ Fin de citation.

Ceci dit, lorsque le besoin est réel, on doit se limiter aux opérations nécessaires. Et entre autre, ouvrir un compte courant qui ne produit pas d’intérêt. On ne doit pas ouvrir de compte épargne ou de compte d’investissement qui en produit. Même si on a pour intention de reverser ces intérêts aux pauvres et aux nécessiteux. En effet, la règle religieuse stipule que ce qui est autorisé en raison d’une nécessité ou d’un besoin doit être évalué à sa juste mesure et on ne doit pas se permettre de faire ce qui va au-delà de cette nécessité ou de ce besoin. Allah dit : « Il n'y a pas de péché sur celui qui est contraint sans toutefois abuser ni transgresser, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 2/173).

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation