Epouser une Djinniya
Fatwa No: 48010

Question

Est-ce qu’un musulman peut se marier avec les femmes des “ djinns ?” Surtout s’il y a une cohabitation avec elle et que l’homme a l’habitude de subir la visite d’une femme des “djinns” sans qu’il en soit responsable. S’il y a entente (entre lui et la femme “djinn”) est-ce qu’il est licite qu’ils se marient en Islam ? Est-ce que c’est un “Mass” (Possession) ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Le mariage de l’homme avec une femme “djinniya” est illicite légalement et c'est ce qui se comprend de ces deux versets Coraniques:
Le premier verset : Allah dit : “
Allah vous a fait à partir de vous-mêmes des épouses...
[sourate 16/verset 72]
Le deuxième verset : Allah dit : “
Et parmi Ses signes Il a crée de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles..
[sourate 30:verset 21]
Les Oulémas  exégètes ont commenté le verset : “
Allah vous a fait à partir de vous-mêmes des épouses
” en disant: c’est à dire des femmes de votre espèce, de votre race et de la même nature. L’imam Soyouti a dit dans son livre : “El Achbah wa Ennadhaire” : “... Je crois fermement que ce genre de mariage est interdit (puis il a présenté comme argument les deux versets cités précédemment). Enfin l’imam Soyouti a dit : "L’interdiction  du mariage de l’homme avec une femme “djinn”  a été rapporté par El Hassane El Basri, Katada, El Hakem, Ibn Ouyayna et Ishak Ibn Rahouya ”.
Quant à l’imam El Jamal Es-Sajistani (de l’école Hanifite) il a dit - dans son livre “Mounyatou El Moghni Ani Fatawa Es Sirajiya”- :
Le mariage entre le genre humain et le genre “djinni” est illicite à cause de la différence entre les races
”.
Il a cité d’autres motifs de l’interdiction, parmi elles :
A/ Le mariage a été légalisé pour la concorde entre les époux, la tranquillité, la familiarité et l’affection; ce qui est introuvable chez les “djinns”.
B/ Le législateur n’a pas mentionné qu’il autorise ce genre de mariage; Allah dit: “
Il est permis d’épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent
‘’”[sourate 4:verset 3]. Les femmes est un nom spécial pour les femelles des fils d’Adam, ce qui signifie que les autres femelles ne sont pas comprises dans cette autorisation, elles demeurent illicites car à l’origine l’interdiction est de mesure dans le mariage jusqu’à ce que survienne la preuve de sa permission.
C/ Le législateur a interdit à l’homme libre d’épouser une esclave à cause de l’esclavage qui va en résulter pour l’enfant (qui va naître).
Il n’y a pas de doute que le préjudice que cet enfant va subir du fait qu’il serait le fils d’une “djinniya” - la tare qu’il aura en leur ressemblant (du point de vue héréditaire et aussi du point de vue caractère) ainsi que le danger de la fréquentation des “djinns” - est bien plus grand que l’esclavage pour lequel on peut toujours espérer l’abolition.
Donc le mariage de l’homme avec une “djinniya” a été interdit pour toutes ces raisons et aussi pour empêcher une femme de dire – si elle est enceinte - qu’elle est enceinte de son époux “djinni” ce qui en découlerait une grande dégradation des mœurs.
L’imam El Mawardi a dit en ce qui concerne le mariage de l’homme avec une djinniya : «
Toute personne raisonnable sait que ce mariage est blâmable pour la différence entre les races et la différence des natures. Car l’être humain est corporel alors que le “djinni” est spirituel. L’être humain a été crée d’une argile sonnante comme la poterie alors que le “djinni” a été crée de la flamme d’un feu sans fumée : l’alliance est impossible avec toute cette différence, ainsi que la procréation. »

Enfin nous disons que le mariage de l’être humain avec une “djinniya” en supposant qu’il soit possible - ce qui est exclu- en résulte une grande dégradation des mœurs; car la “djinniya” a  le pouvoir de se constituer sous une autre forme ; comment pourrait-il s’assurer que celle avec qui il vit est vraiment son épouse ? Il est possible que ce soit une autre !!
Il est nécessaire pour que le mariage soit légal qu’il y ait le « Waliye » (celui qui exerce la puissance paternelle : père, frère …) et deux témoins irrécusables.
Il faut aussi que la femme soit exempte des empêchements du mariage, ce qui serait impossible à réaliser à cause de la différence naturelle entre l’être humain et le djinn.
Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation