Salat al Djanaza en absence du corps du mort
Fatwa No: 73331

Question

Nous venons de faire la prière funéraire sur le roi saoudien alors que nous sommes en Afrique. Est-ce licite ?
Est-il permis de faire la prière funéraire sur notre souverain, mort ici au Cameroun, dans toutes les mosquées de la ville ?
Si les dignitaires de la ville organisent une prière funéraire sur un juif très populaire ici, est-il licite dans l’Islam d’assister à cette prière ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère :

Il y a une divergence entre les Oulémas sur le statut de la prière funéraire, Djanaza, en absence du corps du mort. Quelques uns estiment qu’elle est licite et avancent comme preuve le hadith rapporté par Muslim d’après Abou Houreïra qui a dit : « Le jour où An-Nadjachi décéda, le Prophète, , a annoncé sa mort à ses Compagnons, s’est rendu avec eux au lieu de la prière, les a mis en rangs et a prononcé le Takbir quatre fois ».

Tandis que d’autres considèrent qu’elle est illicite, que le hadith précédant est une particularité faite par le Prophète, , à ce noble musulman et que mis à part ce cas, le Prophète, , ne l’a jamais fait pour une autre personne.

Un troisième groupe a pris une position intermédiaire en considèrent qu’il est licite de la faire dans le cas où il est fort probable qu’elle n’a pas été faite dans le lieu de sa mort. Abou Dawoud fait partie de ce groupe et il a mis dans son livre un chapitre sous le titre : "la prière de la Djanaza sur le musulman en absence de son corps s’il est mort dans un lieu où il n’y a que des mécréants." Cet avis a été choisi par bon nombre d’examinateurs et c’est celui que nous adoptons ici dans nos fetwas.

Donc vous avez fait la prière funéraire sur le roi saoudien en vous basant sur le premier avis et vous avez bien fait. Cette prière peut être faite dans une seule mosquée comme elle peut être faite dans différentes mosquées. Ceci en ce qui concerne la première partie de votre question.

En ce qui concerne la deuxième partie, sachez tout d’abord qu’il est illicite de faire la prière funéraire sur une personne non musulmane et tous les Oulémas sont d’accord sur ce point. Allah le Très-Haut dit : «Et ne fait jamais la Salât sur l’un d’eux qui meurt, et ne te tient pas debout auprès de sa tombe, parce qu’ils n’ont pas cru en Allah et en Son Messager, et ils sont morts tout en étant pervers » (Sourate 9/Verset 84).

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation