Le châtiment de celui qui demande secours au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), à ‘Ali, Fatima ou al-Hussein, qu’Allah soit satisfait d’eux
Fatwa No: 88594

Question

Quel est le châtiment de celui qui demande secours au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), à ‘Ali, Fatima ou al-Hussein, qu’Allah soit satisfait d’eux ?

Réponse

Louange à Allah et que la Paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Les versets coraniques, les récits prophétiques et le consensus de la communauté musulmane soulignent l’obligation de reconnaître l’Unicité d’Allah, exalté soit-Il, Qui dit (sens du verset) : « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent » (Coran 51/56). Ils affirment également que quiconque prend un intermédiare  entre lui et Allah, exalté soit-Il, et s’en remet à lui, l’invoque, ou l’appelle au secours aura mécru. Ibn Taymiyah, qu’Allah lui fasse miséricorde, indique : « Celui qui prend les anges et les Prophètes comme médiateurs, les invoque, s’en remet à eux et les supplie de lui procurer le bien ou d’écarter de lui le mal est un mécréant, selon le consensus unanime des musulmans ». Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« Est-il plus égaré que ceux qui, en dehors d’Allah, invoquent (les divinités) qui jamais ne leur répondront jusqu’au Jour de la Résurrection et sont totalement indifférentes à leurs invocations ?» (Coran 46/5).

 

Et le Prophète () a dit : « L’invocation c’est l’adoration par excellence », puis récita (sens du verset) : « Et votre Seigneur dit : “ Invoquez-Moi et Je vous exaucerai. Quant à ceux qui, par orgueil, dédaignent de M’adorer, ils entreront dans la Géhenne, humbles et soumis. ” » (Coran 40/60) [Ahmed et al-Tirmidhi (al-Tirmidhi : Sahîh)].

 

Si votre question porte sur celui qui invoque et demande secours au Prophète (), à ‘Ali, à Fatima ou à al-Husein , celui-ci aura ainsi mécru. Sachez qu’il existe deux genres d’invocation dans le Coran et la sunna :

 

- L’invocation en tant qu’acte cultuel, à propos de laquelle Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« N’invoque donc pas une autre divinité avec Allah, sinon tu seras tu seras parmi ceux qui seront soumis au supplice» (Coran 26/213).

 

- L’invocation en tant que demande d’aide, c’est-à-dire pour apporter un bien ou repousser un mal, à propos de laquelle Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :

 

« Dis-leur : “Que vous en semble ? Si le châtiment d’Allah s’abattait sur vous ou si l’Heure du Jugement venait vous surprendre, feriez-vous appel à un autre qu’à Allah, pour autant que vous soyez sincères ?” » (Coran 6/40).

 

Quant au fait de demander le secours de quelqu’un pour une chose qu’Allah, exalté soit-Il, Seul peut faire, comme la fourniture de la subsistance ou la remise des péchés, il s’agit d’une forme de mécréance. Celui qui croit que ’Ali, Fatima, , ou même le Prophète () sont capables de lui apporter leur secours est un polythéiste. Ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde, précise que : « Celui qui attribue à un autre ce qui n’appartient qu’à Allah, exalté soit-Il, aura mécru, s’il y a des preuves contre lui, et celui qui rejette ces preuves devient incroyant. C’est ce que les ulémas ont établi ». Et d’ajouter : « Ces innovations incrédules sont apparues durant les dernières époques, car les prédécesseurs n’ont jamais demandé secours à un autre qu’Allah, exalté soit-Il ».

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation