Comment une femme doit-elle se comporter avec son mari pervers ?
Fatwa No: 88850

Question

Je m’appelle Maya et je suis Indienne. Je suis mariée depuis deux ans et je n’étais pas contente de ce mariage qui a été arrangé entre mes parents et ceux de mon mari. En fait, quand les parents de mon mari sont venus demander ma main, ils ont affirmé que tout marchait bien dans leur maison. À cette époque, mon mari était aux États-Unis, et quand il est revenu et que je l’ai vu, j’ai refusé le mariage avec insistance. Mais mes parents m’ont obligée à l’accepter, et ses parents m’ont affirmé que si j’acceptais ce mariage, ils ne m’obligeraient à rien tout ma vie, que je ferais ce que je voudrais et que je visiterais mes parents quand je voudrais. En raison de toutes ces pressions, exercées surtout par mes parents, je me suis mariée. Après le mariage, mon mari est resté trois mois avec moi en Inde, pendant lesquels il était gentil et n’a pas révélé sa vraie personnalité. Mais dès qu’il est retourné aux États-Unis, il a commencé, ainsi que ses parents à m’importuner. Il m’a avoué qu’il était en relation étroite avec sa cousine paternelle avec qui il voulait se marier, mais que sa famille l’a refusé ; et depuis, il a commencé à forniquer avec les Américaines. Ses parents ne m’ont rien dit de tout cela, et quand j’ai appris ces détails, je l’ai détesté. Lui et sa famille sont très insolents, et après le mariage, ils m’ont fort humiliée et insultée moi et ma famille, sans mentionner ma torture en apprenant sa fornication avec des perverses. Je suis restée six mois dans la maison de ses parents, pendant lesquels ils m’ont interdit de visiter mes parents et ont interdit à ma mère de me visiter. À vrai dire, je déteste mon mari et je déteste sa famille. Le problème c’est que nous vivons à présent aux États-Unis, dans une maison où habitent aussi ses amis non mariés qui savent qu’il commet la fornication, et je suis la seule femme dans cette maison. Je suis fort déçue ; j’ai honte d’avoir ce mari fornicateur, et j’ai honte de ceux qui savent qu’il commet la fornication. Je ne sais pas pourquoi Allah, exalté soit-Il, m’a infligé ce châtiment terrible ? Lorsque j’ai demandé à mon beau-père pourquoi il ne nous a pas informés de cela quand il est venu demander ma main, il m’a répondu que personne ne dit ce genre de choses. Je lui ai dit que c’était une duperie, mais il ne l’a pas admis. Existe-t-il un châtiment divin infligé à ceux qui altèrent la vérité ? Pourquoi Allah, exalté soit-Il, m’a-t-Il prédestinée à ce mari ? Quand je vois les maris de mes proches parentes, j’ai honte de mon mari. Que dois-je faire ? Je veux regagner mon pays, mais mon mari ne me permet pas de visiter ma mère. Que dois-je faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Sachez qu’Allah, exalté soit-Il, éprouve l’être humain par des calamités dans le bas monde pour tester sa foi. S’il endure avec patience, Il exhausse ses degrés (au Paradis) et efface ses péchés. Le Prophète () a dit :

 

« Plus l’épreuve est grande, plus la récompense est importante. Quand Allah, exalté soit-Il, aime des gens, il les met à l’épreuve. Celui d’entre eux qui l’accepte avec satisfaction, verra Allah, exalté soit-Il, satisfait d’eux, et celui qui s’exaspère encourra le courroux d’Allah, exalté soit-Il » (Al-Tirmîdhi).

 

L’être humain peut être éprouvé à cause de certains péchés qu’il a commis. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis » (Coran 42/30).

 

Nous vous conseillons de prendre patience et de conseiller votre mari ; vous pouvez recourir en cela aux oulémas et aux gens vertueux ou à ceux qui ont une influence sur lui parmi ses proches ou ses amis, après avoir placé votre confiance en Allah, exalté soit-Il ; et espérons qu’il se repente. S’il se montre récalcitrant, vous pouvez recourir à l’une des associations islamiques pour vous aider à vous débarrasser de ce préjudice. Si elle n’y parvient pas et vous conseille de déposer plainte auprès des autorités compétentes dans ce pays, faites-le, et espérons qu’Allah, exalté soit-Il, vous facilite les choses et dissipe votre malheur.

 

Nous devons, dans ce contexte, mettre l’accent sur certains points :

 

1- Le tuteur n’a pas le droit de marier une femme mise sous sa tutelle, qu’elle soit vierge ou ait été déjà mariée, sans son consentement. Il doit craindre Allah, exalté soit-Il, et ne la marier qu’avec un homme compatible avec elle. Or un pervers n’est pas compatible avec une femme chaste.

 

2- Le mari n’a pas le droit d’interdire aux parents de son épouse de rendre visite à leur fille, à moins qu’il ne redoute un préjudice avéré. De même, il n’a absolument aucun droit d’empêcher son épouse de visiter ses parents, à moins qu’il ne redoute un préjudice suite à cette visite.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation