Il a juré par Allah de ne plus avoir de relation sexuelle avec sa femme
Fatwa No: 89737

Question

Après m’être disputé avec ma femme, j’ai fait le serment par Allah de ne plus avoir de relation sexuelle avec elle. Si j’en ai maintenant, cela sera-t-il considéré comme en avoir eu une avec ma mère ? Si elle regrette sa faute, redevient-elle licite pour moi ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le serment de ne plus avoir de relations sexuelles avec votre épouse ne la rend pas illicite pour vous, et si vous avez à nouveau un rapport sexuel avec elle, et que vous violez ce serment, vous devez uniquement une expiation. Nous rappelons que l’expiation de parjure consiste à nourrir dix pauvres Musulmans et de condition libre, à raison d’un mudd par pauvre ou à vêtir le même nombre de pauvres en donnant à chaque homme une tunique (qamîç) et à chaque femme un qamîç et un voile (khimâr) ou à affranchir un esclave croyant. Celui qui n’a aucun de ces trois moyens d’expiation à sa disposition, pourra expier en jeûnant pendant trois jours consécutifs.

Si vous ne violez pas votre serment votre femme a alors le choix entre endurer cela et se plaindre à un juge musulman s’il y en a ou à l’un des centres islamiques qui vous fera choisir entre reprendre la vie conjugale ou divorcer. Allah dit (sens du verset) :
« À ceux qui jurent de ne plus approcher leurs femmes, un délai d'attente de quatre mois est accordé. Mais s'ils reviennent sur leur serment avant l'expiration de ce délai, Allah sera à leur égard Clément et Miséricordieux. » (Coran 2/226)

Nous rappelons aux deux époux qu’ils doivent être soucieux de préserver la stabilité de la vie conjugale et de s’entendre pour résoudre les problèmes qui surviennent.

Et Allah sait mieux. 

Fatwas en relation