Il a commis la fornication avec sa femme de menage et elle est tombée enceinte de lui peu avant son mariage et il désir savoir comment réparer sa faute
Fatwa No: 89874

Question

J’espère que vous me guiderez vers le repentir car j’ai commis un grand péché. Je suis marié et j’ai trois enfants. Une jeune fille pauvre, et ayant un bon caractère, travaillait chez moi à la maison. Aucun membre de sa famille ne lui rendait visite. Elle habitait chez nous. Un jour, j’ai commis la fornication avec elle. Ensuite, à chaque fois que j’en avais l’occasion, je passais du temps avec elle. Il y a un mois je l’ai aidée à semarier et ensuite j’ai su qu’au moment du mariage elle était enceinte. Depuis que je l’ai su, je pleure jour et nuit et même dans mes prières. J’aimerais avoir des réponses aux questions suivantes pour me repentir à Allah, exalté soit-Il, et me débarrasser de ce sentiment qui me tourmente :
1- Ce mariage est-il valide car cette femme était enceinte suite à une fornication ?
2- Comment réparer ma faute ?
3- Je suis prêt à l’épouser si son mari divorce d’elle.
4- Est-ce que je dois informer son mari de ce qui s’est passé ? Je crains de blesser ses sentiments.
5- J’avoue que c’est moi le fautif et pas elle. Elle était innocente et je ne veux pas la déshonorer devant les gens.
6- Quel sera le sort de l’enfant qui est dans son ventre ? Je suis prêt à lui donner mon nom et à l’épouser, mais doit-elle rester avec son mari jusqu’à son mariage avec moi ?
7- J’espère que vous m’aiderez à résoudre ce problème.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses companons :

La fornication est l’un des péchés les plus abominables. Généralement, elle est due au non respect des règles de la Charia en ce qui a trait au travail des domestiques dans les maisons, comme l’interdiction de la mixité entre les hommes et les femmes et autres. Vous devez vous repentir sincèrement, accomplir beaucoup de bonnes ouvres et éviter tout ce qui pourrait vous mener à refaire cette faute. Les réponses à vos questions peuvent être résumées dans les points suivants :

1- Les jurisconsultes ont divergé sur le mariage de la femme enceinte suite à une fornication. Les malékites et les hanbalites l’interdisent tandis que les chaféites et les hanafites l’autorisent. Si l’on se réfère au deuxième avis, le mariage est valide mais cet homme ne peut pas avoir des rapports avec elle jusqu’à ce qu’elle accouche en raison de ce hadith du Prophète () rapporté par Abû Dâwûd, qu’Allah lui fasse miséricorde, et d’autres : « La femme enceinte ne peut avoir de rapports charnels avant son accouchement. »

2- L’enfant de cette femme sera illégitime, il devra porter le nom de sa mère et vous ne pourrez pas lui donner le vôtre car l’adoption est interdite en Islam.

3- Il ne faut pas divulguer le péché de cette femme et ne dire à personne qu’elle a forniqué à part son mari car ici l’obligation de dissimuler son péché contredit certaines règles jurisprudentielles. Parmi ces règles celle qui affirment que le mari ne peut avoir avec la femme tombée enceinte suite à une fornication des rapports intimes durant la grossesse  et que l’enfant ne peut prendre son nom parce qu’il n’est pas son père.

4- Vous ne pouvez pas épouser cette femme tant qu’elle est mariée. Vous ne pourrez le faire que si son mari divorce d’elle, après l’expiration de sa période de viduité et si elle se repent de la fornication.

Et Allah sait mieux.  

Fatwas en relation