L’ange de la mort a-t-il demandé au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) la permission de prendre son âme ?
Fatwa No: 90399

Question

J'ai entendu un membre du mouvement du tablîgh dire dans un discours que l'ange de la mort était venu au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Il a dit qu'il s'est mis devant la porte de sa maison, a demandé d’abord la permission d'entrer puis a demandé la permission de prendre son âme. Il lui a dit qu'Allah, exalté soit-Il, lui avait laissé le choix, s’il le voulait, de vivre aussi longtemps qu'il le souhaitait. Tout cela est-il vrai?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Tous les hadiths que nous avons trouvés et qui évoquent cette histoire sont da'îfs (faibles).

Par contre, de nombreux hadiths authentiques rapportent bien que le Prophète () s’est vu accorder le choix entre mourir et vivre aussi longtemps qu'il le souhaitait. Beaucoup de ces hadiths se trouvent dans les deux recueils authentiques de hadiths de Boukhari et Mouslim (qu’Allah leur fasse miséricorde) et d'autres sont cités dans d'autres recueils de hadiths avec différentes formulations.

Aïcha, , a rapporté : « J’avais entendu dire qu’aucun prophète ne mourait avant qu’on ne lui ait proposé de choisir entre ce monde et l’au-delà, puis durant la maladie du Prophète () qui le vit mourir, il s’enroua et dit : "Avec ceux qu’Allah a comblés de Ses bienfaits." Je pensai alors que le choix lui avait été proposé. » (Boukhari, Mouslim)

Aïcha, , a rapporté : « Alors que le Prophète () était en bonne santé, il dit : "Aucun prophète ne meurt avant d’avoir vu sa place au Paradis puis de s’être vu proposer le choix entre rester en vie et mourir." Ensuite, lorsqu'il tomba malade, la tête sur mes cuisses, il s’évanouit un moment puis lorsqu'il revint à lui, il regarda le plafond en disant : "O Allah ! Avec les meilleurs compagnons." Je dis alors : "Il n’a pas choisi de rester parmi nous." Et je compris qu’il s’agissait de ce dont il nous avait parlé. Telle fut donc la dernière parole prononcée par le Prophète () : "O Allah ! Avec les meilleurs compagnons." » (Boukhari)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation