L’imam a recité dans la première rak’ât du Dhuhr les premiers vervets de Sourate al Fâtiha à haute voix
Fatwa No: 90419

Question

Mon frère dirigeait les gens dans la prière du Dhuhr et était en train de réciter la sourate al-Fâtiha (Le Prologue) à haute voix dans la première rak'ât lorsque soudain, arrivé au verset (sens du verset) : «C'est Toi [Seul] que nous adorons, [...] » (Coran 1/5), il a arrêté la récitation à haute voix. J’ai essayé de lui faire comprendre qu’il devait continuer à réciter à haute voix avant de me rendre compte moi aussi de mon erreur (la prière du Dhuhr ne comprend pas de récitation à haute voix). Mon frère n'a pas fait la prosternation de l'oubli. Cette prière était-elle valide ou bien il faut la recommencer ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La majorité des savants affirment que la récitation à voix haute ou à voix basse durant la prière est une Sunna, et que celui qui oublie ne doit pas faire la prosternation de l’oubli selon al-Châfi'i, al-Awzâ'î et l'un des avis de l’imam Ahmad, qu’Allah leur fasse miséricorde. Pour résumer, la prière de votre frère est valide selon la majorité des savants et il ne doit pas faire la prosternation de l’oubli.

 

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation