Il a fait le vœu de jeûner un mois complet s’il n’arrêtait pas de fumer
Fatwa No: 90459

Question

Al-Salâmu 'Alaykum,
Le mois passé, j’ai fait la promesse d’arrêter de fumer et j'ai fait le vœu de jeûner un mois complet si je rompais cette promesse. J'ai ensuite rompu ma promesse et je me suis remis à fumer. Je suis supposé jeûner maintenant, mais existe-t-il un autre moyen pour moi de respecter mon vœu comme nourrir des nécessiteux par exemple ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si, comme vous le dites, vous avez fait le vœu de jeûner un mois si vous vous remettiez à fumer, vous avez alors le choix entre respecter votre vœu ou l’expier. Mais il est préférable pour vous de le respecter. On appelle vœu d’al-Ladjâj, le vœu qui consiste à dire : « Si j’arrête de faire telle chose (un acte interdit), je jure devant Allah, exalté soit-Il, de faire telle chose (un acte d'adoration) ». Les savants ont divergé à son sujet. Le respect d’un tel vœu est-il une obligation, ou bien la personne peut l’expier ? Certains savants sont d'avis que la personne a le choix entre respecter son vœu ou l'expier. Tel est l'avis de l'école hanbalite rejointe par l'imam al-Nawawî, qu’Allah lui fasse miséricorde, de l'école chaféite ainsi que par Muhammad ibn al-Hasan ibn al-Hanafiyya.

D'autres savants sont d'avis que l'on est obligé de respecter son vœu. Tel est l'avis de l'école malékite. D'autres encore sont d'avis qu’on peut seulement l’expier.

Il ne fait aucun doute que le mieux et le plus à même de vous décharger de votre responsabilité est que vous jeûniez un mois afin de respecter le vœu que vous avez fait et de tenir compte des divergences à ce sujet. Cependant, il vous est permis de suivre l'avis selon lequel vous pouvez expier votre vœu. Référez-vous également à nos fatwas relatives au verdict sur le tabagisme.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation