Est-il permis à un taximan musulman de conduire des clients ivres qui transportent des boissons alcoolisées avec eux ?
Fatwa No: 90518

Question

Je suis musulman d’origine palestinienne, de nationalité américaine, étudiant, marié à une musulmane de mon pays d’origine et j’ai trois enfants. Je conduis un taxi pour suffire aux besoins de ma famille et, comme j’étudie durant la journée, je travaille la nuit et il arrive que je conduise des clients ivres qui transportent leurs boissons alcoolisées avec eux et je ne peux le leur interdire. Je les conduis d’une boîte de nuit à une autre … Est-ce que mon travail est illicite ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il n’est pas permis de conduire les gens qui commettent ces péchés à leurs lieux d’amusement et de péchés car c’est une aide au péché. Allah, glorifié soit-Il, dit (sens du verset) : « Et entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression !» (Coran 5/2)

Selon l’avis des oulémas, il ne vous est pas non plus permis de transporter de l’alcool dans votre voiture ni de prendre une rémunération pour cela parce qu’Allah a maudit dix choses relatives aux boissons alcoolisées parmi lesquelles celui qui les transporte car leur transport est un péché et la rémunération pour ce transport est donc une rémunération en contrepartie d’un péché.

Ibn Wahb a rapporté dans al-Mudawwana, avec sa chaîne de garants, d’après ‘Ayyâd ‘Abd Allah al-Sulâmy que celui-ci dit à ‘Abd Allah ibn ‘Umar : « J’ai des chameaux qui travaillent dans le marché. Leur bénéfice est donné en aumône et ils transportent de la nourriture, mais s’ils n’en trouvent pas, il se peut qu’ils transportent des boissons alcoolisées. » Ibn ‘Omar lui répondit : « Le prix et la rémunération pour le transport de ses boissons sont illicites et rien d’elles n’est bon à donner en aumones. »

Malik ibn Kalthûm a interrogé Sa‘îd ibn al-Musayyib au sujet de jeunes adolescents qui travaillaient pour lui au marché avec des bêtes qu’il possédait et qui pouvaient quelques fois porter des boissons alcoolisées. Il a dit : « Sa‘îd ibn al-Musayib me l’a interdit et a dit : « Si tu peux éviter d’entrer dans la maison où il y a des boissons interdites fais-le. »

Il n’est donc pas permis à notre frère de transporter les dépravés et leurs boissons dans sa voiture. Il doit savoir que le prix de leur transport est illicite. Nous demandons à Allah, glorifié soit-Il, de lui remplacer cela par ce qui est meilleur et de lui accorder une subsistance licite.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation