Invoquer Allah dans la dernière rak'ât d'une prière obligatoire et durant les prosternations
Fatwa No: 90553

Question

Il y a quelques années, une amie musulmane m'a dit qu'il était bien d'invoquer Allah dans la dernière rak'ât d'une prière obligatoire et durant la prosternation après les paroles : « Subhâna Rabbî Al-A'lâ (Gloire à Allah Le Très-Haut). » Je fais donc cela depuis lors, mais mon mari, qui suit une autre école jurisprudentielle, m'a dit qu'il est interdit d'invoquer Allah durant une prière obligatoire et qu'il faut plutôt L'invoquer après la prière. Est-ce vrai ? Quel est le verdict relatif aux prières que j'ai accomplies durant ces dernières années ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Les propos de votre mari sont faux et il doit craindre Allah, exalté soit-Il, et arrêter d'émettre des avis jurisprudentiels sans posséder toutes les connaissances nécessaires.

En effet, il est recommandé d'invoquer Allah, exalté soit-Il, durant la prosternation, et cela, aussi bien pour la prière obligatoire que pour la prière surérogatoire. De nombreux hadiths indiquent son caractère recommandable. Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit : « Jamais le serviteur n’est plus proche de son Seigneur que lorsqu’il est prosterné. Multipliez donc vos invocations dans cette position. » (Mouslim) Le Prophète () a dit : « Lors de la prosternation, invoquez beaucoup Allah, car c'est un moment où les invocations sont exaucées. » (Mouslim, Ahmad, Abû Dâwûd) Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté : « Le Messager d’Allah () disait en se prosternant : "Allahumma ghfir lî dhanbî kullah, diqahu wa djalahu, wa awwalahu wa âkhirahu, wa 'âlâniyatahu wa sirrahu (O Allah, accorde-moi le pardon de tous mes péchés, petits et grands, du premier au dernier, qu’ils aient été commis en secret ou ouvertement.)" » (Mouslim) Il existe donc de nombreuses preuves allant dans ce sens et cela comprend aussi bien les prières obligatoires que les prières surérogatoires. Le musulman peut donc invoquer Allah durant sa prosternation en lui demandant les bienfaits de ce monde et de l'au-delà qu'il souhaite. De nombreux savants recommandèrent d'ailleurs d'invoquer Allah durant la prosternation.

Un autre moment où il est recommandé d'invoquer Allah durant la prière est entre le dernier tachahhud et les salutations de fin de prière. Le Prophète () a dit : « Lorsque l’un de vous finit de réciter le dernier tachahhud, qu’il implore Allah de le préserver de quatre choses en disant : Allahumma Innî A'ûdhu Bika Min 'Adhâbi Djahannam, wa Min 'Adhâb il-Qabr, wa Min Fitnat il-Mahyâ wa-l-Mamât, wa Min Charri Fitnati-l-Masîhi-l-Dadjâl (Seigneur, je t’implore de me préserver du châtiment de la Géhenne, du châtiment de la tombe, des tentations de la vie et de la mort et de la pernicieuse tentation de l’Antéchrist.) » (Mouslim, Abû Dâwûd, al-Dârimî) Et dans une version, le Prophète () ajouta : « Puis demandez ce que vous voulez à Allah. » [al-Bayhaqî (al-Albânî : sahîh)]

Vous apprenez ainsi que vous aviez raison d'invoquer Allah durant vos prières et que vous suivez ainsi la Sunna. Vos prières sont donc correctes. Nous implorons Allah d'accepter vos bonnes œuvres. Enfin, sachez qu'invoquer Allah durant la prière ne se limite pas à la dernière rak'ât.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation