Son époux visionne sur Internet des images et des films à caractère pornographique
Fatwa No: 90578

Question

Je suis triste pour mon époux qui surfe sur internet dans le but de visionner des images ou des films à caractère pornographique et qui se masturbe également. C’est devenu chez lui une habitude. Je ne peux accepter cela mais en même temps je ne peux l’en informer. Cependant, j’éprouve du regret en mon for intérieur et j’ai la sensation d’avoir tout perdu. J’aimerais savoir si je dois faire semblant d’ignorer cela et continuer à pleurer dans mon coin ou si je dois lui en parler. Indiquez-moi une invocation à prononcer dans ce genre de situation. Avant mon mariage, je visionnais tout ce qui était à caractère pornographique mais j’ai renoncé sur le champ après avoir pris connaissance du caractère illicite de cette pratique et je continue jusqu’à ce jour à ne plus le faire. J’ai reconnu mon péché devant Allah. Serais-je interrogée sur cela le jour de la Résurrection ?
J’aimerais trouver une solution qui fera disparaître mon amertume et mon chagrin.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il ne fait aucun doute que ce que votre époux fait, à savoir le fait de regarder des sites internet qui diffusent des obscénités et des turpitudes, et de se masturber est interdit. Cela va à l’encontre de ce qu’Allah a ordonné et qui consiste à baisser le regard et préserver sa chasteté. Allah, exalté soit-Il dit (sens du verset) : « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. » (Coran 24/30)

Par conséquent, votre époux doit se repentir sincèrement sur le champ et savoir qu’il se tiendra debout devant Allah, exalté soit-Il, entièrement nu en un Jour dont la durée sera équivalente à cinquante mille ans. A ce moment il prendra conscience de la laideur du péché qu’il commettait.

De plus, vous devez, chère sœur, lui prodiguer des conseils sincères, lui rappeler ses devoirs envers Allah et Son châtiment douloureux. Aidez-vous pour cela de livres et d’enregistrements sur l’islam qui abordent ce sujet et parlent de l’obligation de baisser le regard et de l’interdiction de regarder ce qui ne satisfait pas Allah, exalté soit-Il.

Multipliez les invocations en sa faveur en faisant la même invocation que le Messager d’Allah () fit en faveur du jeune qui vint lui demander la permission de forniquer : « O Allah ! Pardonne-lui son péché, purifie son cœur, et rends-le chaste. » (Ahmad, [al-Arnâwût et Albânî : Sahîh]) Il incombe à l’épouse de veiller à être affectueuse avec son époux et à s’embellir pour lui car il se peut qu’il se soit tourné vers l’illicite à cause de la négligence dont elle a fait preuve dans son apparence et vis-à-vis de la satisfaction de ses désirs sexuels. Nous demandons à Allah, exalté soit-Il, qu’Il réforme les musulmans et accepte le repentir des désobéissants.

Quant au fait que l’épouse ait regardé ces sites puis se soit ensuite repentie, alors il faut savoir que celui quiconque se repent, Allah accepte son repentir. Par conséquent, celui qui se repent en veillant à respecter les conditions mentionnées dans une précédente fatwa verra Allah lui pardonner. Allah, exalté soit-Il dit (sens du verset) :

• « Et c'est Lui qui agrée de Ses serviteurs le repentir, pardonne les méfaits et sait ce que vous faites. » (Coran 42/25)

• « Dis : “Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui qui pardonne, le Très Miséricordieux.” » (Coran 39/53)


Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation