L’entêtement est un vice et non pas une vertu
Fatwa No: 90614

Question

As-Salâmu 'Alaykum. Comment répondre à mon amie non musulmane qui dit que son père lui a appris à être entêtée et indépendante, tout en traitant les gens avec respect et miséricorde, et que pour mener une vie sur des bases éthiques, il n’est pas nécessaire d’être pratiquant ?

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

L’entêtement de votre amie est un vice et non pas une vertu que l’on peut être fier d’avoir acquise par l’éducation qu’on a reçue. En fait, l’entêtement consiste à refuser la Vérité après l’avoir connue. Si votre amie a vraiment reçu une éducation qui l’encourage à ce vice, alors quelle mauvaise éducation lui a été donnée ! Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

• « Et tout tyran insolent fut déçu » (Coran 14/15) ;

• « Pas du tout ! Car il reniait nos versets (le Coran) avec entêtement » (Coran 74/16).

Et lorsque l’entêtement se conjugue avec la mécréance, alors la perdition est totale. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Jetez dans l’Enfer tout mécréant endurci et rebelle » (Coran 50/24). À ce moment, il ne lui servira à rien de dire qu’elle mène une vie sur des bases éthiques et qu’il est inutile d’être pratiquant.

Sachez que la religion est le capital dont le gaspillage est la plus grande perte. Si quelqu'un possède des vertus, comme la véracité, sans pratiquer la religion (cela peut se trouver) cela ne lui profitera en rien auprès d’Allah, exalté soit-Il, s'il meurt mécréant. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira : "[Hélas pour moi !] Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager ! Malheur à moi ! Hélas ! Si seulement je n'avais pas pris "un tel" pour ami ! » (Coran 25/27-28). Cela ne lui profitera non plus en rien d’être respectueux envers les gens et de les estimer, tant qu’il n’estime pas son Créateur Qui lui assure sa subsistance, en Le reniant ainsi que Son Prophète (). De quelle moralité peut-on parler lorsqu'on fait preuve d'indécence envers son Créateur, exalté soit-Il !

Nous vous conseillons de ne pas prendre une non musulmane comme amie, surtout si vous ne possédez pas le savoir religieux qui vous permet d’appeler à l’islam, et de répliquer aux présomptions. Le Prophète () a dit : « L’on finit par ressembler à ceux que l’on fréquente. Il faut donc bien choisir ses amis » (Ahmed, Abû Dâwûd et al-Tirmidhî).

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation