Mais ce qui L’atteint de votre part, c’est la piété

6866 953

Le sacrifice est l’un des rites de l’Islam. Il fut institué par le Dernier des prophètes, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, afin de se rapprocher du Seigneur des Mondes, de Le remercier pour les bienfaits qu’il prodigua à Ses serviteurs croyants et de suivre l’exemple de Khaliil Allah, l’ami intime d’Allah, Ibraahiim (Abraham), ‘.

 
Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
 
« A chaque communauté, nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu’ils prononcent le nom d’Allah sur la bête de cheptel qu’Il leur a attribuée »
(Coran 22/34)
 
Allah, Exalté soit-Il, dit aussi (sens du verset) :
 
« Nous vous avons désigné les chameaux (et les vaches) bien portants pour certains rites établis par Allah. Il y a en eux pour vous un bien ».(Coran 22/36)
 
La légalité du sacrifice est prouvée par le noble Coran, la noble Sunna et l’unanimité des savants. C’est une des plus grandes oeuvres pies par lesquelles les serviteurs se rapprochent de leur Seigneur.
 
Allah, Exalté soit-Il, l’a prescrit pour de nombreuses raisons sages. Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, a fait le sacrifice pour se conformer à l’ordre de son Seigneur et pour instituer une règle légale pour la communauté musulmane après lui.
 
 Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) : «Accomplis la Salāt pour ton Seigneur et sacrifie»(Coran 108/2)
 
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, sacrifia deux moutons cornus et dont la couleur tirait sur le blanc.
 
Nous allons donc essayer d’explorer les raisons les plus importantes pour lesquelles le rite du sacrifice a été institué et ce, car nous avons la conviction qu’Allah, Exalté soit-Il, cache toujours une sagesse et une fin derrière chaque prescription,  que certains peuvent connaître et d’autres ignorer.
 
Parmi les buts pour lesquels le sacrifice a été institué, il y a le fait qu’Allah, Exalté soit-Il, a voulu donner aux non-pèlerins un rite à partager avec les pèlerins.
Les pèlerins accomplissent le pèlerinage et le Hadiy, et les non-pèlerins font une offrande.
Allah, Exalté soit-Il, leur a réservé une part des rites propres aux pèlerins. C’est pour cela qu’il leur a interdit de se couper les cheveux et les ongles dans le but de partager avec les pèlerins les actes de dévouement à Allah, Exalté soit-Il.
 
Parmi les buts du sacrifice, se trouve le fait de reconnaître l’unicité d’Allah, Exalté soit-Il, et de se dévouer sincèrement à Lui. Ceci en l’évoquant et en prononçant la formule « Allahou Akbar (Allah est Plus Grand) » au moment de l’immolation. Allah, Exalté soit-Il, dit à propos des sacrifices (sens du verset) : «Ainsi vous les a-t-Il assujettis afin que vous proclamiez la grandeur d’Allah, pour vous avoir mis sur le droit chemin» (Coran 22/37)
Et Il dit aussi (sens du verset) : « Prononcez donc sur eux le nom d’Allah, quand ils ont eu la patte attachée, [prêts à être immolés]. » ( Coran 22/36)
 
C’est pourquoi la tradition prophétique, au moment du sacrifice, prévoyait de prononcer les formules « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux » et « Allah est plus Grand » pour se conformer à l’ordre d’Allah, Exalté soit-Il.
 
L’immolation est parmi les actes de dévotion les plus glorieux prescrits  par Allah, Exalté soit-Il.
Le pèlerin doit prononcer le nom d’Allah, Exalté soit-Il, à l’exception de toute autre chose.
Allah, Exalté soit-Il, donne un ordre à son Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, et dit (sens du verset) : « Dis: «En vérité, ma Salāt, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’Univers ».
 (Coran 6/162)
 
Les actes de dévotion, ici, consistent en l’immolation. Vouer le sacrifice à un autre qu’Allah, Exalté soit-Il, mène au polythéisme
C’est un acte de dévotion qui ne peut être voué qu’à Allah, Exalté soit-Il.
Celui qui voue ce culte à un autre qu’Allah, Exalté soit-Il, devient polythéiste. Allah, Exalté soit-Il, interdit à Ses serviteurs tout sacrifice qui ne Lui soit pas voué. Il dit, Exalté soit-Il, (sens du verset) :
 
«Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d’Allah» (Coran 5/3)
 
Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, maudit celui qui voue le sacrifice à un autre qu’Allah, Exalté soit-Il.
 
Parmi les autres fins du sacrifice, citons le fait d’inciter les gens à remercier Allah, Exalté soit-Il, pour Ses bienfaits et pour Sa générosité envers Ses créatures. Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) : «Ainsi Nous vous les avons assujettis afin que vous soyez reconnaissants »  (Coran 22/36)
 
Sacrifier un bien donné par Allah, Exalté soit-Il, revient à remercier Celui Qui nous comble de Ses bienfaits. Les remerciements véridiques consistent en l’obéissance et la soumission aux ordres, comme Allah, Exalté soit-Il, le dit (sens du verset) :
 
«Ô famille de David, œuvrez par gratitude», alors qu’il y a eu peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants. » (Coran 34/13)
 
Parmi les objectifs de l’institution du sacrifice figure le fait de montrer que ce qui compte, ce sont les intentions et les bonnes œuvres et non pas les formes et les apparences. Voilà pourquoi Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Ni leurs chairs ni leurs sangs n’atteindront Allah, mais ce qui L’atteint de votre part c’est la piété »(Coran 22/37)
 
Dans le Hadith Sahih, le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, dit : « Allah ne regarde pas vos apparences et vos biens, mais Il regarde vos cœurs et vos actions ».
Le but du sacrifice est de réaliser la piété de l’âme et de glorifier Allah, Seul, Celui Qui connaît parfaitement les mystères incommunicables.
 
Allah, à Lui la grandeur et la gloire, se passe de l’univers.
Il ne tire aucun profit de ces sacrifices, qui n’ont pour Lui aucune importance, et ne peuvent ni Lui nuire, ni Lui être utiles.
 
Il veut que Ses serviteurs le craignent, reconnaissent Son unicité, et Lui vouent un culte sincère. Ceci afin d’accomplir de bonnes œuvres dans ce bas monde et d’être honorés dans l’au-delà. Allah, Exalté soit-Il, n’a nul besoin de leurs offrandes et de leurs sacrifices.
Les gens de la Djaahiliyyah, l’époque préislamique, lorsqu’ils immolaient leurs bêtes, mettaient des morceaux de celles-ci sur leurs idoles et les aspergeaient du sang de ces animaux en désobéissant aux ordres d’Allah, Exalté soit-Il, et en lui donnant d’autres associés.
Allah, Exalté soit-Il, a rendu invalides leurs actions.
Allah, Exalté soit-Il, a montré que la fin de ces sacrifices est de Lui obéir et d’éviter Ses interdits, gloire à Lui.
 
Et parmi les buts du sacrifice figure le fait de rappeler aux gens l’histoire de l’immolé Ismaa’iil, ‘, ainsi que les morales et les enseignements qu’elle contient, ce qui fortifie la confiance du croyant et le raffermit, surtout dans les moments difficiles et durant les épreuves.
 
En plus de ce qui précède, citons l’acte de générosité que constitue le sacrifice pour le foyer du musulman, ainsi que pour les amis, les proches et les voisins. Et l’aumône constitue un acte de générosité  pour les pauvres et les démunis, ce qui leur évite de demander l’aumône aux gens.
 
Le Musulman doit comprendre ces objectifs pour lesquels le sacrifice a été prescrit et avoir le souci de suivre la Sunna du Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, et qu’il sache qu’il n’y a que des bienfaits dans la tradition prophétique du Dernier des Messagers et de leur Imam, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam.

Articles en relation

Vertus du Hadj